La Capsule Rouge

Frank Carter and the Rattlesnakes – La fleur de l’âge

27 août 2015 Musique, News
frankcarter_album

Frank Carter est certainement le genre de personne à ne pas se laisser dire ce qu’elle doit faire. L’ancien chanteur de Gallows (et Pure Love mais shut) est de retour avec Blossom, le premier album de son nouveau projet intitulé « Frank Carter and the Rattlesnakes ».

Sans repousser les limites du genre, les 10 titres qui composent la galette ont le mérite de satisfaire le besoin d’une musique authentique et intègre. Là où le rock relève de plus en plus du défilé de mode, Frank Carter et ses acolytes résistent. La colère se sent dans un monde ou la révolution n’est plus en marche.

Pour gagner sa croûte, Frank Carter est aussi tatoueur dans un célèbre salon londonien (Sang Bleu). Il s’est d’ailleurs occupé en personne de l’artwork de l’album que je trouve très réussi. Le monsieur étant très investi dans son nouveau projet, il a peint à la main 100 illustrations vendues à la sortie de l’album. A noter également la mise en vente de magnifiques vinyles de Blossom. Ce genre de démarches et d’attentions me touche et devrait à mon avis inspirer d’autres groupes indépendants à la recherche de bonnes idées pour satisfaire un public de moins en moins porté sur l’acte d’achat du disque seul.

Là où le projet prend son sens c’est aussi et à mon avis sur scène. Déjà au sein de Gallows, le bougre avait pour habitude d’aller chercher son public là où il est : dans la fosse. Il est le genre de mec à prendre son micro, se foutre au milieu d’un circle pit et transmettre une énergie capable de réveiller un macabé de 10 jours (a trop vu films de zombies).

Footage from our sold out show at The Borderline last night courtesy of the mighty @baronxbones !! Thank you all for your support. It’s been an incredible 6 months and our band really feels like something special. Thank you. Thank you. Thank you. The album is out now, and if you haven’t bought a copy yet then please do tomorrow! Every copy counts and we might land our heavy as fuck band in the charts and royally upset a bunch of people. And that is something that never gets boring haha. ✌️ #blossom #frankcarterandtherattlesnakes #frankcarter

Posted by Frank Carter & The Rattlesnakes on mercredi 19 août 2015

Bref, à mon avis, Blossom ne changera pas forcément la donne, mais il a le mérite de sonner juste du début à la fin. La voix de Carter est très identifiable. Ce mec sait chanter et n’a pas besoin d’artifices au niveau de la production pour aligner ses notes.

Seul mini-regret concernant l’album, ne pas y voir apparaitre l’interprétation à fleur de peau du titre Loss qui apparait sur le EP sorti il y a quelques-mois (la version album me plait moins). D’ailleurs il est impossible de retrouver cette version sur youtube. Elle a été supprimée (noooon pourquoi putain ?!). Mais je suis sympa, tu pourras la trouver sur le soundcloud du groupe. Il s’agit du titre caché à la fin de Primary Explosive.

Niveau dates, rien de prévu pour l’instant en France. Mais sois sûr que si ils passent dans le coin, je serai au premier rang pour t’en parler.

Attention! MàJ : l’info vient de tomber, le groupe se produira le 3 novembre 2015 au Divan du Monde à Paris. Le rendez-vous est pris.

Information! Frank Carter and the Rattlesnakes – Blossom | iTunes | Spotify | Youtube | Facebook | Site officiel 

Tu aimes cet article ? Partage-le !

Au sujet de l'auteur

La Capsule Rouge

"Captain Wesker, where's Chris?"

1 Commentaire

  1. JD. 1 septembre 2015 at 16 h 22 min

    Excellente découverte !

Laisser un commentaire