La Capsule Rouge

Le Coco de Mer, le restaurant aller simple aux Seychelles en plein Paris

21 octobre 2014 Sortir

J’ai vécu à la Réunion. 6 ans. J’en garde un doux souvenir. Le soleil, la plage, le surf, son rougail saucisses etc… Là-bas on y mange bien. Même très bien si vous voyez ce que je veux dire. Et forcément lorsqu’on retourne vivre en métropole (et non pas en « France » svp), et bien lorsqu’on veut manger créole, on fait la fine bouche.

J’habite vers les Gobelins à Paris. Il m’arrive régulièrement de remonter le boulevard Saint Marcel à pieds ou en bus. J’étais à chaque fois interpelé par ce restaurant Seychellois à la devanture bleue : Le Coco de Mer. « Mouais encore un attrape bobo en manque de dépaysement » je me disais. Et puis un jour, je me suis décidé à y aller, avec un ami (oui bon ok). C’était un midi. Accueil très sympathique. En entrant dans le restaurant on est tout de suite émerveillé par le sable fin qui recouvre le sol. Quand je dis sable fin je dis vraiment sable fin. On dirait de la farine ! J’ai eu la chance d’aller aux Seychelles il y a 15 ans (déjà). J’avais alors visité un incroyable endroit connu sous le nom de « la Digue« . Le sable qui couvre le sol de ce restaurant m’a paru aussi fin que celui dont j’ai le souvenir de la Digue. Un petit coin de paradis en quelques sortes.

cocodemer3

Passé l’émerveillement du sable fin, on nous propose de nous installer en terrasse couverte. Le sable est toujours à nos pieds, il n’a pas bougé. Pas de chichi on a le choix entre 2 menus, l’un à 23 euros, l’autre à 32 euros, entrée / plat / désert. Je prends celui à 23 euros. En entrée j’opte pour le boudin noir, des achards et 2 samoussas. Les achards sont les mêmes qu’à la Réunion. Premier bon boin. Le boudin est fin et légèrement sucré. J’adhère. Puis arrive le rougail saucisse. Attention des rougails j’en ai mangé des kilomètres à la Réunion. Je suis exigeant en la matière. Et bien là : second bon point. Même si il n’est pas très copieux, il n’en reste pas moins délicieux. Je me régale tout simplement. Un vrai rougail saucisse à Paris. Enfin !!! Puis on termine sur une mousse à la mangue accompagnée de son petit sorbet fruité. Avec mon ami nous avions pris le même menu, donc même déssert. A la première bouchée nous nous sommes regardés dans le fond des yeux, immobiles laissant cette incroyable saveur exotique nous envahir (rien que ça, mais c’est vrai, on a « bloqué »). Je n’avais jamais gouté de mousse de mangue. C’est tout simplement divin !

Fini le repas, nous nous rendons à la caisse pour payer. Nous apercevons la cuisine qui donne sur le restaurant. Elle n’est pas cachée des clients. Le cuisinier des lieux est seul ce midi. Nous apprendrons qu’il est seul a cuisiner à chaque repas, les soirs également. Vu la qualité de sa cuisine, on comprendra son exigence.

cocodemer2

Je suis retourné au Coco de Mer deux fois par la suite. En soirée ces fois-ci (et pas enfoiré cette fois-ci / ok je sors). L’attente est plus longue mais la qualité reste au rendez-vous. Bref, si vous voulez manger Seychellois et vous évader le temps d’une petite soirée, vous savez où aller. Pensez juste à réserver pour le soir, un texto suffit.

Information! Restaurant Coco de mer, 34 boulevard Saint Marcel, 75005 Paris | 06 20 26 77 67

Tu aimes cet article ? Partage-le !

Au sujet de l'auteur

La Capsule Rouge

"Captain Wesker, where's Chris?"

Laisser un commentaire